Notre "bout de code" à intégrer dans votre site

Pévèle Digitale offre son site Internet à Lille Aide l’Ukraine et du coeur à l’ouvrage !

Avr 11, 2022Création de site Internet

,Développement d’un site Internet bénévolement pour venir en aide à l’Ukraine

 

Le groupe Facebook Lille Aide l’Ukraine de plus de 1000 abonnés s’est doté d’un site Internet flambant neuf développé à titre bénévole par Delphine Bartier de Pévèle Digitale basée à Templeuve en Pévèle.  L’aide humanitaire pour l’Ukraine c’est une addition d’aides d’entrepreneurs, de bénévoles ayant une activité professionnelle. Cet élan bénévole, en complément des institutions françaises est nécessaire. Le site Lille Aide l’Ukraine a été mis en ligne le 4 avril 2022.  En une semaine il a enregistré plus de 1000 visiteurs.

 

Pourquoi s’impliquer dans Lille Aide l’Ukraine ?

 

Mon implication n’est pas tombée comme un cheveu sur la soupe. Mon conjoint est parti dès le 2 mars pour apporter des dons humanitaires en Pologne. Nous avons aussi fait un appel sur Facebook et très vite les habitants de la Pévèle venaient sonner à la porte. De fil en aiguille, Andy, mon conjoint, voulait repartir pour la Pologne et il s’est rapproché de Laurent Blin à l’origine du groupe Facebook Lille Aide l’Ukraine.

Aider absolument, utiliser ses compétences de marketeurs

Ne me sentant pas capable de conduire durant 3500 km, je voyais cette effervescence dans le groupe et le travail extraordinaire qu’ils réalisaient et je me demandais : « Que puis-je faire pour aider ? ». Et c’est tout naturellement que j’ai proposé à Laurent Blin de créer le site Internet. Il a répondu avec beaucoup d’enthousiasme bien sûr !

 

Un site Internet développé en 48h

On a fait une réunion visio le 31 mars, j’avais juste commencé la page d’accueil. Puis le weekend du 2 et 3 avril, j’ai promis que les pages principales seraient opérationnelles dès le lundi. Promesse tenue, je n’ai pas quitté mon ordinateur du week-end.

Pourquoi créer un site Internet si la page Facebook fonctionne bien ?

Un groupe Facebook permet de partager des informations en instantané, des photos. Il permet à la communauté de se rassembler. Je voyais les administrateurs du groupe répondre inlassablement aux mêmes questions. En effet, en tant que professionnelle du marketing digital, un groupe Facebook n’offre pas une expérience utilisateur optimale car il dépend du fil d’actualité. De plus, sachant que l’ambition de Lille Aide l’Ukraine est de devenir une association, j’étais convaincue qu’un site Internet permettrait de communiquer efficacement sur les valeurs du groupe et les actions développées :

– Recruter des familles d’accueil

– Organiser des convois humanitaires pour mettre à l’abri les réfugiés ukrainiens.

– Accompagner les familles ukrainiennes.

La page FAQ reprend les questions récurrentes est alimentée régulièrement. Bien sûr, il s’agit de la version une du site.

Finalement, avoir un site Internet permet également de se positionner en termes de référencement naturel. 57 % du trafic Internet passe par Google et Facebook 26 %. Pourquoi se priver de ce trafic, ai-je dit à Laurent ? En complément, je crée la page Linkedin de Lille Aide l’Ukraine de l’association car nous avons besoin de parler aux entrepreneurs pour pérenniser nos actions. Les convois engendrent des frais qui sont jusqu’alors pris en charge par les bénévoles. Nous devons sensibiliser notre audience.

Happée par l’élan de solidarité

Intégrée au groupe, je suis maintenant destinataire des messages What’s App et je vois le travail accompli. Je me dis que nous avons une équipe exceptionnelle. Vous n’imaginez pas l’implication de quatre personnes (Séverine, Manon, Agathe et Frédéric pour ne pas les citer) en charge d’affecter les familles d’accueil aux familles ukrainiennes. C’est un travail intense et un jonglage permanent jusqu’à la prise en charge des familles sur le sol polonais. Alors de mon côté, je me sens portée par cet élan. Bien sûr, je leur consacrerai bientôt un article dans la page actualité. Ils le méritent amplement et ce ne sont pas les seuls mais pour cela, il vous suffit de suivre notre actualité.

Community manager lors du week-end du convoi

Comme je le disais, vous êtes entraînée dans la spirale de la solidarité. Avant le départ du convoi du 8 avril, je voulais voir les dessous de l’organisation, rencontrer ces bénévoles convoyeurs d’un week-end. Je me rends au point de rendez-vous à 18h. Je les suis jusque 21h passé sur une aire d’autoroute vers la Belgique pour le grand départ. Un moment d’échange et de partage avec tous les bénévoles dont j’ai relaté l’expérience en racontant les préparatifs du convoi humanitaire . Les voilà parti vers la Pologne. Moi je suis restée à Lille, un peu frustrée de ne pas accompagner et d’apporter une aide sur le terrain. Toujours en contact avec cette fine équipe, je suis leurs mouvements, leurs pépins et je ne peux m’empêcher de partager leurs photos et aventures sur la page Facebook de Lille Aide l’Ukraine. La communauté grandit, de nombreuses personnes réagissent. On sent que la Communauté suit avec beaucoup d’intérêts.

 

Une demande en direct d’Ukraine

 

Je reçois des messages directement d’Ukrainiens : « Bonjour je suis Hannah, nous sommes avec ma sœur en Pologne à Wroclaw avec deux enfants, pouvez-vous nous emmener en France ». Sachant que notre convoi était à Wroclaw le lendemain matin, je me sens emplie d’une mission, aider cette personne à venir en France et trouver une famille d’accueil du jour au lendemain. L’équipe étant, comme moi, toujours à l’écoute, nous cherchons une solution immédiate. Finalement cette personne choisit une autre option. Mais Lille Aide l’Ukraine c’est ça, une réactivité et une solidarité sans faille.

 

On continue la solidarité

Pour conclure, je vous dirai que je ne suis pas prête de raccrocher. Notre communauté comme les bénévoles agrandissent les rangs. La meilleure récompense dans cet investissement est de voir les familles mises à l’abri, nous avons rapatrié 35 personnes le week-end dernier. Une petite goutte d’eau dans l’océan mais toujours une petite goutte d’eau essentielle.

 

La région grouille d’entreprises et de grands groupes, si à mon échelle d’auto-entrepreneur je peux m’investir, je pense qu’ils peuvent suivre le mouvement et nous aider. Ensemble on va plus loin.

DÉVORER PLUS D’ARTICLES

Communication digitale: j’ai pas le temps

Communication digitale: j’ai pas le temps

J’ai pas le temps…  Prenez le temps pour votre communication digitale C’est un refrain que j’entends régulièrement de la part des entrepreneurs qui m’entourent : « je n’ai pas le temps de rédiger du contenu sur les réseaux sociaux ni mon site web ». Et pourtant ils...

lire plus

Vous voulez poursuivre votre navigation…

Conception de site

SEO

Inbound marketing

Rédaction web

w

Le blog

Cet article vous a plu ?

Partagez le avec vos amis. Ils vous en seront très reconnaissants